masque qui bouche les réseaux

Grenoble : des masques et lingettes bouchent les réseaux d’évacuation

L’une des conséquences du confinement est l’obstruction des réseaux d’assainissement, entraînant une augmentation des nettoyages. Les réseaux de canalisation bouchés sont à la base de l’augmentation de 25 % du taux de nettoyage et d’assainissement ; tel a été le constat fait à Grenoble pendant cette période de confinement.

Des objets insolites dans les canalisations

La raison de cette augmentation est l’usage régulier des lingettes. Celles-ci, directement jetées dans les toilettes, finissent à la longue par s’entasser et obstruer les canalisations. Mais, cette obstruction n’est pas le seul fait des lingettes. Il y a également les masques jetables qui sont devenus incontournables pendant cette période de pandémie. De même, on retrouve d’autres objets insolites, tels que les préservatifs, des emballages ou encore des serviettes périodiques. Ce qui n’est pas pour arranger la situation.

La métropole de Grenoble compte 2000 kilomètres de canalisations. Ces dernières sont ponctuées de postes de relèvements au nombre de 162 qui permettent de faire circuler les eaux usées vers la station de traitement de la ville. La métropole fait état de 70 tonnes de déchets qui sont retirées chaque année.

Le souci des autorités de la métropole est de sensibiliser la population sur le danger de jeter tout et n’importe quoi dans les canalisations. C’est la même chose que de jeter, par ignorance, les déchets sur la voie publique, souligne la métropole.

D’autre part, le constat amer relevé est qu’en dépit des mentions biodégradables sur les emballages, les lingettes ne sont pas, en réalité, aussi biodégradables qu’elles le prétendent. La belle preuve est qu’elles ne se décomposent pas dans les réseaux d’assainissement qu’elles finissent par obstruer.

Elles sont même la principale cause des obstructions. Face à ce constat, la métropole invite la population à ne plus jeter les lingettes dans les toilettes, mais plutôt faire usage des poubelles ou, à défaut, utiliser des lingettes lavables, ou ne pas en utiliser du tout. Il est, en effet, possible de désinfecter les mains avec le savon sans user des lingettes.

Vu l’accroissement des interventions qui a nettement doublé ces derniers temps, la régie d’assainissement de la ville prévoit d’installer un système de pompage plus puissant. Ce qui permettra de broyer les déchets, car les interventions demandent beaucoup de moyens financiers et humains. En attendant la réalisation du projet, la population est invitée à plus de vigilance, en évitant de tout mettre dans les w.c. et les égouts.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.